14 mai 2017

Et si on dessinait de belles lettres avec des feutres?


Aujourd’hui je vous parle de crayons feutres ! Oui, oui, vous avez bien lu ! Par contre, non, nous ne parlerons pas coloriage mais plutôt d’écriture.
Eh oui, car quand je suis tombée par hasard sur une pochette de Visaquarelle (marque BIC) pendant ma séance de rangement, je me suis dit que c’était l’outil idéal pour m’initier à la calligraphie moderne :)



Les visaquarelles, c’est quoi ?
Ce sont des crayons feutres qui en plus d’être lavables et de ne pas sécher même décapuchonnés pendant 1 mois (c’est BIC qui le dit !) ont une pointe longue et souple appelée aussi pointe pinceau. Et ça, c’est exactement ce qu’il me fallait pour m’essayer à la calligraphie moderne et faire des tas de pleins et de déliés !
Ma pochette, achetée en grande surface, contient 10 couleurs mais il est aussi possible de les trouver en lot de 18.






Une fois le crayon en main, il faut réussir à le dompter !
Pour cela rien de tel que de petits exercices pour s’entraîner. Des lignes, fines et épaisses, des courbes, des ronds, bref de quoi former toutes les lettres de l’alphabet dans un second temps.


Les lignes fines se font en effleurant doucement le papier avec la pointe pinceau. Quant aux pleins, ils apparaissent en maintenant une pression soutenue sur le crayon. On n’hésite surtout pas à écraser la pointe sur le papier !

Et après ?
Eh bien on se lance ! D’abord en écrivant chaque lettre de l’alphabet plusieurs fois puis des mots, et donc des phrases ! Cela fait vraiment peu de temps que je m’y suis mise et franchement, je trouve cela très relaxant. En s’y mettant un peu tous les jours, on voit vite les progrès.



Verdict sur les Visaquarelles
J’en suis vraiment satisfaite.
Peu de temps après mes premiers essais, j’ai acheté un feutre pinceau PITT de la marque Faber-Castell. J’avoue ne pas avoir été emballée... Après plusieurs tentatives, je n’arrive pas à faire des lettres aussi réussies qu’avec les Visaquarelles. Peut-être n’ai-je pas su m’y prendre !
Les visaquarelles ont également un autre atout non négligeable quand on débute… le prix ! La pochette de 10 crayons m’a coûté environ 6-7€, soit environ 0.70€ l’unité.
Voici pour info, les prix pour d’autres marques de feutres pinceau :
Faber-Castell      2€70 env.
Tombow                3€75 env.
Ecoline                  2€20 env.
Alors oui, si on veut se faire plaisir à petit prix (de 3 à 5 fois moins cher quand même !), les Visaquarelles sont très bien pour débuter et remplir des pages et des pages de lettres !
Et si cela vous plaît toujours, faîtes-vous plaisir en montant en gamme. L’avantage que vous aurez sera de connaître les couleurs que vous utiliser le plus dans vos réalisations et donc de commencer avec peu de couleurs mais les bonnes!
Si vous connaissiez déjà les Visaquarelles, ça m'intéresse d'avoir vos retours. Et si vous avez un feutre chouchou, n'hésitez pas à nous partager l'info!
Have fun! ;)
  


20 avril 2017

Un cours d'aquarelle gratuit en ligne ? J’essaye !




Avant, je peignais à l’acrylique. Mais ça, c’était avant !
Non pas que je n’aime plus ce médium, bien au contraire, mais depuis que j’ai repris les pinceaux j’avais vraiment envie de me mettre à l’aquarelle. Pas toujours évident d’apprendre par soi-même… surtout que le processus pour peindre à l’aquarelle est vraiment différent !
Du coup, je me suis dit que suivre quelques cours pouvait s’avérer utile et m’aider à progresser un peu plus vite.
Oui, sauf que pour des raisons de planning, c’est un peu compliqué !
C'est là que m'est venue l'idée de suivre un cours en ligne...

Présente sur Instagram, je suis abonnée aux comptes de quelques artistes professionnels. Une que j’adore, c’est Anna Mason. Je trouve ses aquarelles magnifiques. Son crédo, peindre la nature de manière réaliste.





Sur son site en ligne, Anna Mason présente ses nombreuses peintures mais aussi des vidéos.

Il y a les gratuites, qui sont de courtes démonstrations, des astuces. Et puis les payantes, qui sont de vrais cours. Après avoir visionné plusieurs démos, j’avoue que cela me tentait bien de m’inscrire…

Oui mais, difficile de sortir la carte bleue quand on ne sait pas comment se passe un cours en ligne ! Anna a trouvé la solution : elle nous offre un cours en ligne en échange de notre adresse mail. Futé !
Là, pas d’hésitation. C’était décidé, j’allais suivre ce cours et apprendre à peindre une poire à l’aquarelle !

Une fois l’inscription faite, j'ai alors eu accès à :

- La vidéo
Les vidéos sont en Anglais, il est donc préférable de comprendre un peu la langue de Shakespeare ! Malgré tout, même si on ne comprend pas, je pense que cette vidéo est utile. Elle permet vraiment de suivre toutes les étapes et de voir le processus.

- Un fichier PDF
Il comprend la photo de la poire et son dessin à reporter sur notre feuille.

J'ai ensuite préparé mon matériel et commencé l'aventure!
Et vous savez quoi? J’ai adoré ! La vidéo est d’excellente qualité, chaque trait posé est parfaitement visible. On peut revenir en arrière autant de fois que l’on veut et faire des pauses pour prendre le temps de faire correctement l’étape en cours. Tout est très bien expliqué, même la consistance que doit avoir la peinture.
En cours de réalisation, j’avoue avoir eu un peu peur du rendu final mais tout compte fait, je suis assez satisfaite du résultat ! Il suffit juste de suivre chaque étape :)

Bref, vous l’aurez compris, j’ai été séduite par ce cours gratuit en ligne! Et si vous aussi, vous aimez le style d’Anna, je ne peux que vous encourager à le tester!



9 avril 2017

La main verte...?


Afin de remédier à mon manque de campagne et de verdure, j’ai décidé de mettre un peu plus de vert dans ma life.
Mouais, sauf que je n’ai pas ce que l’on appelle la main verte. Ma première plante, c’était un cactus… tout le monde me disait qu’il n’y avait pas plus facile à entretenir, que ce serait du gâteau !
C’était mal me connaître... Premier carnage ! Ca m’a stoppée net.
Deuxième essai de nombreuses années plus tard avec un Baucarnéa (appelé aussi pied d'éléphant) suite au conseil d’une vendeuse de la jardinerie du coin. Tout s’est très bien passé jusqu’à l’année dernière. En fait, je l’ai toujours laissé dans le même pot et la seule chose que je lui ai donné à toujours été… que de l’eau ! Je pense qu’à un moment il lui a manqué de l’espace et un peu d’engrais. Hum… !
Peu de temps après l’arrivée du Baucarnéa, j’ai récupéré un Ficus. La femme d’un collègue voulait s’en débarrasser et carrément le jeter. Faut dire qu’il avait une sale tête… pas le genre mannequin des ficus!
Bref, je l’ai récupéré et tous les deux on est resté ensemble quelques années. Jusqu’à ce que je décide de lui refaire un look et de le tailler dans tous les sens. Fatal ! Il n’y a pas survécu…
Mais je ne me suis pas démontée… non, non, non, j’ai persévéré ! L’année dernière, deux nouvelles plantes sont venues embellir la maison un Schefflera et un Aréca.





Bonne nouvelle, elles ont survécu au déménagement de l’été dernier et sont toujours aussi belles ! J’avoue que pour l'Aréca j’ai eu un peu peur. Presque toutes les feuilles ont commencé à noircir. Du coup, ni une ni deux, j’ai pris mon meilleur ciseau et je lui ai fait une coupe. Même pas peur ! Et là, bah ça a marché ! J’ai coupé les feuilles les plus noircies et j’ai décidé de la rempoter dans un pot plus grand (une première pour moi!). Et quitte à rempoter, j’ai rempoté les deux !
Bon, je vous avoue que j’ai eu du mal à trouver des pots qui me conviennent… mon choix s’est porté au final sur des pots SOCKER de 27 cm de diamètre en acier galvanisé du grand suédois IKEA (magasin juste à côté et pots grande contenance pas chers... que demander de plus ?!). La déco du salon étant gris/bois/blanc, j’ai opté pour les pots blancs !


Quant au rempotage , allez hop!, direct dans le pot ! Une bonne couche de billes d’argile, du terreau et voilà ! Je vous la joue facile mais je vous avoue que j’ai demandé des conseils à Mme Plantes de chez IKEA. Donc, ok pour rempoter dans un pot non troué et sans soucoupe, à condition de disposer au fond des billes d’argile.
Cela fait plus d’une semaine maintenant que les plantes sont rempotées, et pas de signe de faiblesse… yes ! :)
Bon, et que faire des deux anciens pots qui me restent sur les bras ? La solution fut vite trouvée ! J’ai acheté un plant de marguerites, un d’œillets et hop ! sur le balcon !


Maintenant c’est tous les jours que je peux admirer des fleurs ! C’est un de mes petits bonheurs...
Et si  vous aussi, vous devez bientôt acheter plantes ou fleurs, et si vous avez des enfants ou des animaux, veillez bien à vous informer sur leur toxicité…
Mon Schefflera est toxique mais pas d’animaux, ni de bébés à  la maison ! Par contre, quand les loulous étaient petits nous avions un Laurier Rose dans le jardin et j’avoue que je n’imaginais pas une seule seconde qu’il pouvait être toxique…
Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille de télécharger le guide sur les plantes offert par le centre antipoison belge sur son site. Un must have!



4 avril 2017

Happy "Bird"day!



Hello!

Un petit billet rapide aujourd'hui, qui sent bon le printemps! :)

Pour les 94 ans de ma grand-mère, j'ai réalisé cette petite carte avec (encore et toujours) un petit piou-piou peint à l'aquarelle...




Petite j'adorais décorer les enveloppes, sur lesquelles je dessinais souvent des oiseaux d'ailleurs. Je trouve toujours plus touchant de recevoir une carte faite maison. Parce que la personne y a passé du temps. Et le temps, on sait toutes que c'est précieux!

Bon, et encore une fois... suis à la bourre! 😮

Et vous? Vous faîtes aussi des cartes handmade?



31 mars 2017

Liebster Award ? Mon blog, nominé ?!!!


 


C’était un vendredi matin.
Je regarde mes mails et là, que vois-je ? Ingrid du blog "Ma p’tite pomme" m’a envoyé un message… le genre de message qui fait plaisir de bon matin :)
Ingrid m’annonce que mon blog est nominé aux Liebster Awards ! Wouah, super ! Mais euh… c’est quoi les Liebster Awards ?
Un p’tit tour sur le net et je comprends que, grosso modo, les Liebster Awards sont décernés aux jeunes blogs de moins de 200 abonnés. Le but, leur donner un p’tit coup de pouce pour se faire connaître mais aussi découvrir d’autres blogs, en savoir un peu plus sur nos bloggeurs préférés et se dévoiler un peu à nos lecteurs.
Je trouve l’idée plutôt sympa et ça me fait plaisir qu’Ingrid ait pensé à moi (Merci Ingrid !!!). D’ailleurs, n’hésitez pas à faire un tour sur son blog… vous pourrez y voir de jolies créations faites avec amour par cette passionnée de couture !

Bon, tout ça c’est bien… mais concrètement ça se passe comment ?
Ca se passe qu’il y a quelques petites règles de jeu que voici, que voilà !


Raconter 11 choses sur soi
Répondre aux 11 questions posées
Nominer 11 blogs et les avertir de leur nomination
Leur poser 11 questions différentes
Mettre le lien des blogs nominés
Avertir le blog qui nous a nominé que l’article est fait
  
Maintenant que vous savez tout… Let’s go!

Raconter 11 choses sur soi...
1 - Depuis mon 1er « chez moi », je déménage tous les 2-3 ans et j’adooooore ça ! C’est soit de mon fait, soit pour des raisons extérieures. Le dernier déménagement c’était en Juillet dernier, quant au prochain, si tout va bien, ce sera pendant l’été 2018 !
2 - Je suis une fan inconditionnelle de tout ce qui est à pois ou à rayures
3 - J’ai 41 ans (officiellement seulement… dans la tête c’est un peu plus jeune 😉) et deux ados… Ma girl d’ado a 16 ans et mon boy d’ado va bientôt avoir 15 ans.
4 - Suis une chocolat addict ! Avec un bon thé forcément...
5 - Mes deux destinations préférées, dans la catégorie courte distance, sont :
      - St Jean de Luz, pour flâner le long du port et dans le centre ville ;
      - San Sebastian, pour flâner, manger des tapas et boire du rioja !
Dépaysant et ressourçant à souhait !
6 - Je suis quelqu’un d’optimiste et assez souriante de nature. J’essaie d’être positive même dans les moments difficiles et bienveillante envers autrui.
7 - Je suis plus jean/converses que jupe/talons mais les deux sont dans ma garde-robe.


8 -  Solitude et contemplation me sont nécessaires. J’adore pouvoir prendre le temps, être dans le moment présent. Les moments de calme participent à mon bien-être et à recharger les batteries !
9 - Je suis quasiment toujours en retard… un peu comme dans un des sketchs de Florence Foresti où si elle a un rdv à 9h, elle se dit qu’elle a le temps tant que l’horloge n’affiche pas 9h !


10 - Je suis quelqu’un d’assez curieux. J’ai des centres d’intérêt assez variés, tout m’intéresse.
11 -  Mon portable est toujours sur le mode avion sauf exceptions qui restent rares…
12 - Je suis douée pour ne pas me rappeler à quel endroit j’ai rangé un objet/document alors que j’ai essayé au préalable de choisir le lieu le plus logique possible…

Répondre aux 11 questions posées...
Pourquoi as-tu créé ton blog?
Après une trop longue pause d’environ 10 ans, j’ai décidé de reprendre mes pinceaux et mes crayons. Le blog, c’est mon outil anti-procrastination, puisque ce sont mes créas qui l’alimentent. Du coup, je m’efforce d’être régulière dans la réalisation des créas.
Et comme mes cop’s ne partagent pas mes passions, l’idée c’était aussi de pouvoir échanger avec d’autres blogueurs.

Quelle est ton hobbie ?
En ce moment je n’en ai que deux, manque de temps oblige ! La peinture et la généalogie. Deux passions chronophages ! Et si je pouvais, je me remettrais bien à l’encadrement…

As-tu des animaux ?
Non… Je pense que c’est en partie à cause de ma mère qui a toujours eu une peur bleue des animaux ! Je n’en suis pas là, mais j’avoue ne pas être très sereine en leur présence. Et puis il y a eu ce petit chien qui aboyait à chaque fois que je passais devant lui pour me rendre à l’école. Un jour, allez savoir pourquoi, il m’a mordu le mollet ! Depuis, je me demande toujours à quoi peut penser un animal… eux et moi, on ne parle pas le même langage !

Ta saison préférée ?
Choix difficile ! Pour autant, je dirais l’Automne. Il y a encore de belles journées, plus trop de touristes (du coup moins de bouchons et plus de place à la plage !), les couleurs des feuillages sont magnifiques et Noël approche…

Quel pays aimerais-tu visiter ?
Allez savoir pourquoi, c’est l’Ecosse ! Pour sa verdure, ses pubs, ses cottages… les Ecossais nus sous leur kilt (hi, hi).

Partage avec nous un souvenir d’enfance
Je venais d’entrer en 6ème, et tous les jours je faisais le trajet jusqu’au collège en vélo. Un après-midi, sur le chemin du retour je chantonnais la chanson de la pub pour Smacks de Kellogg's. Mais si... celle où ils disent "c’est tellement bon qu’on fait des bonds !". Bah c’est exactement ce qu’il s’est passé… Je devais monter sur un trottoir pour prendre un petit chemin, sauf que je me suis un peu vautrée sur ce coup là ! Résultat 3 ou 4 points de suture au menton, à vif par le médecin de famille. Et on se demande encore pourquoi je n’aime pas le vélo… pfff !

Tatouage ou piercing ?
J’ai fait les deux mais le piercing n’est pas resté longtemps en raison d’une infection… du coup, ça m'a gavé :)

Quelle est ta boisson alcoolisée ou cocktail préféré ?
J’aime bien changer mais mon meilleur souvenir c’était un cocktail Blue Lagoon !

Quelle est ta dernière création ?
Une aquarelle… mais vous ne la verrez pas aujourd’hui ! Sauf si vous me suivez sur Instagram ;)

Que lis-tu en ce moment ?
Ca vous est déjà arrivé de choisir un livre juste pour sa couverture ? C’est ce que j’ai fait quand j’ai choisi mon livre du moment. J’aime beaucoup la période entre deux guerres, alors forcément j’ai craqué pour la couverture ! Il s’agit du roman « Les Quatre Filles du révérend Latimer » de Colleen Mc Cullough. Je le commence juste, donc à suivre ! 



Quel film peux-tu voir et revoir sans te lasser ?
Love actually, Polly et moi et Inception (oui, je sais... ça fait 3!)

Nominer 11 blogs et les avertir de leur nomination + Mettre le lien des blogs nominés
Voici les 11 chanceuses que je fais entrer dans la danse! En espérant que c'est votre 1ère nomination :)
"J'ai créé Atelier 23 pour partager des idées et des découvertes, pour renouer avec une vie créative et simple, pour inspirer et être inspirée jour après jour."
"Grande rêveuse, je découvre, je créé, je teste, j'écris et je partage avec toi... "
"Chevé & Rogé c’est un remix de nos noms et un blog déco avec
plein d’idées  et un peu d’humour."
"[...] j’ai enfin décidé de me lancer à mon tour, autour de sujets qui m’animent, tels que : le voyage, l’écologie, la beauté et la mode plus responsable…"
"Margotte est une amoureuse de nature, triathlon, snow, surf, art et tendances en tout genre qui partage avec vous son quotidien illustré."
"Je crée des petites bulles de bonheur, je respire le parfum fruité des mirabelles, je rêve de champs de lilas et de douceur, j'invente des chansons, des poèmes, des nouvelles, et surtout, je crois en des jours, une vie et un monde meilleur. "
"Très prise en semaine par mon travail, je passe des heures en cuisine le week-end pour préparer des gâteaux en tous genres, des petits biscuits ou encore des verrines, pour le plus grand plaisir de ma famille, de mes amis et de mes collègues de travail."

"Vous y trouverez beaucoup de chose, des tutos sur la couture, le tricot, le crochet, la déco.... Mais aussi, tout ce qui me passionne, la cuisine, les livres, la musique, le jardin..."


"Les histoires -parfois- délirantes d'une maman (moi !) qui préfère tourner ses aventures et celles de ses rejetons en autodérision !"


"J'adore créer, surprendre et faire plaisir avec des fleurs ! On peut exprimer beaucoup de chose par leur intermédiaire. La décoration florale permet aussi de créer tout un univers, de mettre en valeur des espaces et d'accessoiriser une tenue."


"Delphine et Marie, passionnées de jardin et déco…Nous partagerons avec vous nos pensées, nos jardins, nos fleurs, nos bonheurs!"


Leur poser 11 questions différentes

1 - Quelle est ta citation préférée ?
2 - Quel est ton livre préféré?
3 - Tu ne partirais jamais en week-end sans...?
4 - Quel est ton meilleur souvenir de voyage?
5 - Quel est ton plat/dessert préféré?
6 - Qu'est-ce qui t'a motivé à créer ton blog?
7 - Pour toi, c'est quoi le bonheur?
8 - Si tu étais un magazine?
9 - Ce qui te donne la pêche?
10 - 3 adjectifs qui te qualifient le mieux?
11 - Quelle est ta plus grande fierté?


Allez les filles, au boulot! :)
En attendant, moi, je vais prévenir Ma p'tite pomme que mon article est fait! (dernière règle, ouf!)










27 mars 2017

De la ville à la campagne & vice versa...


Ces derniers temps, je suis en manque de nature, en manque de campagne !
Originaire de la ville, j’ai toujours souhaité vivre à la campagne. Cela n’a pu se faire qu’assez tard, une fois que je me suis séparée du papa des loulous. Du coup, ni une ni deux, j’ai sauté le pas ! Et là, c’était magique…

J’avais 30 ans, et les loulous étaient âgés de 5 et 6 ans. Ce fut un réel bonheur pour nous 3 !


La campagne & les enfants
Je n’ai jamais eu peur de laisser les loulous jouer autour de la maison. Ils ont pu jouir d’un terrain de jeu illimité, gambader, explorer, s’exprimer sans restriction. Tu veux faire du vélo ? Vas-y !




J’avoue qu’en ville, je n’aurais pas été aussi sereine.
Et puis pas besoin de les obliger à prendre l’air… ça se faisait tout naturellement !

La campagne & le trajet pro

J’avais 1h de route aller-retour par jour pour me rendre au travail. Cela sans jamais être stressée… et puis c’est plutôt sympa de croiser vaches, brebis et poules ! Chaque trajet me donnait également le plaisir d’admirer un paysage magnifique, variant suivant les saisons (de la verdure en veux-tu en voilà et de belles montagnes).



La campagne & les commerces
En général, je faisais les grandes courses en ligne (ça c’est mon côté optimisation du temps !) et je les récupérais quand je rentrais du travail. J’avais un Supermarché sur la route, c’était juste parfait ! Et pour les oublis ou les petites envies, nous avions une mini superette au village.

Quand j’ai choisi de vivre à la campagne, j’ai pris en compte certains éléments comme par exemple, avoir un médecin et une pharmacie soit dans le bourg, soit dans un village proche. Pareil pour l’école, la supérette… Les plus : avoir un petit bureau de Poste, un camion pizza, un café et un p’tit resto ! Ce qui nous a facilité la vie, c’est qu’on était proche du bourg, du coup pas besoin de prendre la voiture :)

Les deux villages où nous avons vécu avaient tout ce qu’il fallait. Le deuxième encore mieux, car il y avait un petit collège, distant de 3mn à pied !
Pour ce qui est du shopping, n’étant pas une accro, ça n’a pas été dur pour moi de ne pas vivre en ville. Et puis, la ville la plus proche était à 30mn de route, ce n’est pas non plus le bagne ! Et au pire, il y a le net…


La campagne & ses habitants
Les enfants étant scolarisés, on s’est très vite intégré au village. Un peu de bénévolat à l’APE et vous rencontrez plein de mamans ! Et puis, les commerçants vous voyant souvent, ça crée des liens. C’est convivial. Dans le bourg du second village, les personnes âgées s’installaient lors des beaux jours sur les bancs disposés sur les trottoirs, le long des maisons. L’occasion d’échanger entre générations. Il y avait aussi les fêtes de village dont la plus grosse pendant l’été ! Bref, il est plus facile pour moi de tisser des liens à la campagne qu’en ville.


La campagne & les activités
Je ne me suis jamais sentie isolée à la campagne. Déjà, la semaine c’était boulot… donc bien contente de rentrer au calme ! Ensuite, il y a les nouveaux amis qu’on se fait au village (ou le village voisin...) et puis la ville n’est pas si loin :)

On s’occupe pas mal à la maison aussi ! Mon logement était deux fois plus grand que celui que j’ai actuellement en ville et cela pour le même prix… du coup, un plus de temps pour faire le ménage ! Il y a également le jardin qu’il faut entretenir, s’occuper des fleurs ou des légumes avec les enfants. C’est un terrain d’exploration et de jeu inespéré pour eux !



Envie de faire une promenade ? Allez hop, on sort de la maison et il n’y a plus qu’à profiter…


Et il y a aussi les activités organisées par les gens du village. Cela peut-être un club informatique, un club pour ado, mais aussi des lotos, des thés dansant. Selon le village et l’investissement de ses habitants, le choix peut-être vraiment large pour un coût modique.


La campagne & les finances
Pour ce qui est du budget voiture, on ne peut pas dire que ce soit positif… la voiture roulant plus, on met plus d’essence, on change plus souvent les pneus, on fait des révisions plus souvent, etc… Ceci dit, pas de place de parking à payer comme ça peut être le cas en centre ville.

Quant au budget maison, étant locataire, le coût au m² était beaucoup plus intéressant et niveau impôts locaux je m’y suis également retrouvée. Par contre, comme c’était une vieille bâtisse en pierres apparentes, niveau isolation ce n’était pas le top. Ca, ajouté au volume de la maison, ça nous fait une facture de chauffage plus importante.


Bref, vous l’aurez compris, la campagne me manque ! On est d’accord, il s’agit là uniquement de mon ressenti. Je connais des tas de personnes qui détestent la campagne…


Le retour à la ville !
Aïe, aïe, aïe… dure décision que ce retour à la ville, en grande partie due à la rentrée au lycée pour ma girl d’ado.

Rester à la campagne ça ne me semblait pas être le meilleur choix pour eux. Il fallait maintenant prendre en compte les trajets pour aller au lycée et je souhaitais également qu’ils puissent se déplacer librement sans avoir à demander à maman, qu’ils puissent faire leur vie tout simplement. Du coup, direction la ville !

Et la campagne, bah on y repensera plus tard :)


Ce qui me manque
- pouvoir faire mes 30mn de trajet pro sans encombre, tout schuss, et admirer par la même occasion le paysage. Maintenant c’est 30mn de trajet au lieu de 10 grâce aux bouchons. Des pots d’échappement en veux-tu, en voilà, devant, derrière, à droite, à gauche ! Avant je rentrais du taf détendue en chantant…maintenant c’est stressée, épuisée de tant de concentration ! Et pour couronner le coup une assurance auto qui augmente vu le risque d’accidents plus important…

- avoir une vue sur les champs, la verdure, les montagnes. De l’espace quoi ! Maintenant mon champ de vision est limité en profondeur, se heurtant à des blocs de béton ! Quant à la verdure… faut la chercher !
- Prendre mon goûter sur ma petite table dans le jardin avec les loulous après le taf, respirer le grand air, entendre les oiseaux, voir la nature évoluer, se sentir sereine et se dire chaque jour qu’on a de la chance de pouvoir vivre ça. Maintenant c’est sur un mini balcon, avec du bruit autour et certainement pas celui des oiseaux ! Se sentir à l’étroit, étouffer…




- Dire bonjour aux gens croisés dans la rue. Pas de bonjour ici… à peine les gens se regardent.
- Mon cocon spacieux ! Bah oui, quand on passe d’un peu plus de 150 m² (plus une dépendance et un grand jardin) à 70 m² (avec mini-balcon), forcément ça pique ! Alors oui, je mets moins de temps pour faire le ménage mais j’étouffe ! Et ce n’est pas le fait d’aller sur le mini-balcon qui va m’aider…

Mais voilà, du coup, ça m’a inspiré ce petit dessin fait aux crayons de couleur. Et ça m’a fait un bien fou ! Quoiqu’il en soit, faut que je tienne le coup, les deux ados ne sont pas encore prêts de quitter le nid ! ;)




Et vous? Avez-vous déjà pensé à changer de cadre de vie?
Plutôt rat des champs ou des villes? :)